Les Trophées de l'Excellence Bio

L'innovation au coeur du développement de l'agriculture biologique

Organisé par l’Agence BIO et la Direction du développement durable de Crédit Agricole SA, ce concours vise à distinguer les actions innovantes et exemplaires réalisées par les producteurs, transformateurs et distributeurs de la Bio. La démarche doit présenter un ou plusieurs caractères innovants dans au minimum un des domaines technique, social, économique, environnemental, commercial ou partenarial.

Les «innovations » qui peuvent être récompensées sont par exemple :

- la fabrication d'un produit nouveau ;
- une nouvelle méthode de production ;
- l'ouverture de nouveaux débouchés, dans des conditions durables et rémunératrices pour les producteurs, accessibles pour les consommateurs ;
- l'utilisation de nouvelles matières premières ;
- la mise en place d'une nouvelle organisation du travail
- la mise en place d’une nouvelle gouvernance ( économie sociale et solidaire, holacratie…);
- la mise en oeuvre de nouveaux dispositifs partenariaux : associations, collectivités territoriales, consommateurs, citoyens…

Un prix de 6000 € sera décerné au projet le plus innovant, dans chacune des deux catégories : producteurs et transformateurs / distributeurs.

Les candidatures seront closes le 15 décembre 2017 et les lauréats seront distingués lors du Salon international de l’Agriculture.

Règlement du concours

Formulaire de participation


Contact : Anne BASSET anne.basset@agencebio.org

 

Les lauréats de la 4ème édition  2015-2016

Dans la catégorie « producteurs » :

Le lauréat est Nicolas Brahic, éleveur bio dans le Larzac méridional
Cet éleveur de porcs et d’ovins a mis en œuvre une technique très innovante de débroussaillage et de décomposition du bois par des larves d’insectes. Le bois est ainsi transformé en un matériau, appelé « amendement du sol », utilisé pour améliorer la qualité et la fertilité du sol, en augmentant sa teneur en carbone.  Ce système permet de rendre durablement  des terres plus productives en les restructurant.
Nicolas Brahic produit de jeunes porcelets de lait qui sont appréciés de tous et vendus notamment dans les meilleurs restaurants étoilés.

La mention spéciale du jury a été décernée à « Fleurs de Cocagne ».

Basée en Ile-de-France, cette entreprise  a lancé la production  de fleurs biologiques, notamment des roses,  en France. Le projet propose de réunir en un seul lieu les différentes étapes de production des bouquets, de la culture jusqu’à leur commercialisation. L’entreprise se donne également comme objectif de favoriser l’insertion des personnes en difficulté.
 

Dans la catégorie « transformateurs-distributeurs » :

Le lauréat est GERM’LINE :
Créée en 1994 et située en Centre Loire, GERM’LINE s’est spécialisée dans la production de graines germées fraîches, issues de l’agriculture biologique et a étendu la gamme grâce à une série d’innovations. Les graines sont déshydratées grâce à un procédé de séchage spécifique, par technologie douce, permettant de préserver les bienfaits nutritionnels de la germination. GERM’LINE propose des produits innovants élaborés grâce à des méthodes respectueuses de l’environnement.

La mention spéciale du jury dans cette catégorie a été décernée à Bionatur’Morteau, un partenariat entre un salaisonnier, un éleveur, un fabricant d’aliment de bétail et une fromagerie visant à la création d’une filière entièrement biologique de production de porcs. Ces porcs bio servent ensuite à produire et commercialiser une saucisse de Morteau bio.

Les lauréats de la 3ème édition 2013-2014

Deux lauréats

Construire soi-même des équipements adaptés à l’agriculture biologique

Destiné aux producteurs inscrits dans une démarche d’installation, de conversion ou de progrès en bio, un dispositif de développement et de diffusion de l’autoconstruction agricole a été lancé en 2009 par ADABio. Une première série de formations à l’autoconstruction d’outils a été testée par ce groupement départemental d’agriculteurs bio en 2010-2011. Le Guide de l’autoconstruction comportant les plans en partage de 16 outils a été édité début 2012.

Créée en 2011, l’association ADABio Autoconstruction assure les travaux de recherche-développement participatifs et de diffusion. La 4ème saison de formation, 2013-2014 en propose une vingtaine en France !

Un « kit-soupe » bio et local, de saison, pour développer le bio dans les établissements médico-sociaux et sanitaires grâce à l’emploi de personnes en situation de handicap, tel est le second lauréat récompensé pour sa démarche aboutie !

L’atelier agroalimentaire de transformation de légumes a été initié par ARIA 85Association pour la Réadaptation et l’Intégration par l’Accompagnement – pour développer l'insertion par le travail des personnes malades ou handicapées psychiques. Outre les personnes handicapées psychiques, accompagnées par ARIA 85, qui produisent des légumes sur la plateforme de maraîchage certifiée bio à proximité de l'atelier, 8 travailleurs handicapés lavent, épluchent, découpent et livrent chaque jour des légumes prêts à l'emploi – crus ou cuits, en vrac, en gros conditionnements recyclables ou sous vide. L’atelier propose des légumes transformés prêts à l’emploi et issus des producteurs bio locaux.

Deux mentions spéciales du Jury

La Cave coopérative viticole La Corrensoise compte 30 adhérents et 8 salariés. En 1995, dans un contexte de crise pour la viticulture varoise, la grande majorité des viticulteurs a décidé de relever le défi : passer en bio, convaincue qu’il s’agit d’une réelle opportunité pour une coopérative de petite taille, et pour redynamiser le territoire, alors que les pratiques et savoirs bio étaient peu répandus. Les vignerons de la Cave coopérative et les vignerons indépendants ont décidé d’engager une réflexion commune sur les voies d’avenir et l’évolution de leur métier. Ils ont créé ensemble l’Association « Les maîtres-vignerons bio de Correns ». Puis ils ont développé une démarche de qualité ainsi que d'amélioration continue.

Biscru, entreprise spécialisée dans la fabrication de produits de consommation en alimentation vivante a été remarquée par son nouveau cracker "Brin de légumes" qui est tout en finesse. Tout leurs produits reposent  sur des légumes bio et locaux sans cuisson, obtenus grâce à un procédé de déshydratation à 42°C. Cette technique permet de conserver tous les nutriments, vitamines et enzymes présents dans les matières premières utilisées. Manger des « Brin de légumes » revient à bénéficier des mêmes apports qu’un produit bio cru avec une concentration 5 fois supérieure due à la déshydratation.